Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 09:41

Après un abus sexuel, se reconstruire ...

14,00€
Après un abus sexuel, se reconstruire ...
 

Comment retrouver l'Amour ? Un livre destiné aux ex victimes d'abus (homme ou femme), aux proches, parents, conjoints, maris, amis... des repère utiles, des techniques expliquées, des exemples utiles aussi aux thérapeutes, sexologues, animateurs de stage 

 

Je souhaite vos commentaires et je répondrai à vos questions avec plaisir, surement pour aussi commplémenter le livre d'informations pertinentes !

 

Commande ici + la table de matière, les chapitres.

http://www.relations-d-amour.net/boutique

link

 

+ Maintenant la conférence sur ce thème est disponible en téléchargement, complémentaire du livre il y a des informations plus directes que dans le livre...

 

http://www.relations-d-amour.net/boutique/components/com_virtuemart/shop_image/product/Retrouver_Amour__4e9d331ef1f06.jpg link

Repost 0
Christophe Dacier - dans tantra
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 09:06

Une première relaxation popur retrouver des sensations saines positives en confiance, une seconde plus dynamique qui stimule votre énérgie sexuelle, la libido les orgasmes énergétiques.
Ce deux CD sont compléméntaires du dvd "solutions tantriques pour la sexualité des séniors, les perte d'érection, les éjaculations précoces..." LIEN , du DVD "Sexual Tantric Massage" Présentation.

 

Pour les femmes la création de ce CD a été sollictée par les femmes abusées sexuellement qui m'on demandé un accompagnement complémentaire afin de travailler chez elle, pour limiter les douleurs lors des rapports initmes amoureux, pour retrouver confiance en elle set surtout du plaisir...

 

 

Pour les hommes les inhttp://www.relations-d-amour.net/media/massage_cachemiry_dvd/CD-Relax-Intima-1-pt.jpgdications sont liées aux éjaculations trop rapides ainsi que les pertes d'érections.


Les processus demandent une certaine percévérance faire au moins plusieurs fois la première partie et de s'y sentir a l'aise avhttp://www.relations-d-amour.net/media/massage_cachemiry_dvd/CD-Relax-Intimus.jpg

ant de passer à la seconde partie a pratiquer aussi plusieurs fois...

 

Repost 0
Christophe Dacier - dans tantra
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 16:45

Initiation érotico tantrique :

 

En tout cas, BRAVO de savoir décortiquer de cette manière toutes ces sensations, ces
perceptions qui parfois nous échappent, submergés que nous sommes par notre excitation,
nos émotions.

 

 

 

Monologue

Je vous envoie mes impressions après la lecture de votre livre.
Je n'ai pas pleuré, je n'ai pas ri non plus, mais j'ai souri à certains passages (celui des déguisements du pénis en particulier), et j'ai été touchée à beaucoup d'autre... Cela m'a consolée et rassurée de voir qu'un homme peut comprendre , et dénoncer les violences qui sont faites aux femmes, et cela me fait du bien de savoir que certains sont authentiquement en chemin pour avoir des relations sans peur avec les femmes.
J'ai lu le livre lundi soir, dans la foulée, après avoir écouter la cassette.

****************************

 

A mon retour de Paris, avant hier j'ai trouvé "monologue érotique".
Je l'ai dévoré, trouvé intéressant, sympa, tendre... en clair j'ai beaucoup aimé.

Je souhaitais juste vous le dire.

Cordialement

E. R.

****************************

 

Cher Christophe,

 

La lecture de "Prières et poèmes" est un véritable chant pour le Coeur et l'Ame... C'est un régal pour la conscience... Merci encore !

Repost 0
Christophe Dacier - dans tantra
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 10:17
link

Alternative aux tampons et serviettes hygiéniques


- sain : pas de substances étrangères dans le corps (contrairement aux tampons et serviettes, qui contiennent des substances chimiques, pas de SCT) Impossible de revenir aux tampons après avoir essayé la mooncup.

 - économique : la mooncup coûte 30 € et on la garde 10 ans. Beaucoup plus économique que les tampons ou serviettes, donc. Durant sa vie, une femme a donc besoin de 4 à 5 mooncups.

 - écologique : pas de déchets nocifs pour la nature (oui, les serviettes et les tampons POLLUENT) - On peut pratiquer tous types de sport (j'ai essayé le yoga dans pas mal de postures, même renversées...).
« Ca fait maintenant plus de 20 lunes ; que j'utilise la mooncup, l'alternative écologique et économique aux tampons. Il s'agit d'un petit entonnoir en silicone ou en latex selon les fabricants, qu'on introduit dans le vagin pendant les règles et qui recueille le flux menstruel. Elle peut contenir 28g de liquide. »

Pour commander http://www.relations-d-amour.net/boutique/index.php?page=shop.browse&category_id=28&option=com_virtuemart&Itemid=38



Repost 0
Christophe Dacier - dans tantra
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 08:20

Les soirées reprennent dès septembre 2012 à Geneve, reservation obligatoire...

 

 

Lors des journées tantra, des soirées, et des stages vous rencontrerez des moments variés:

   
 
- de courtes méditations guidées
- des danses, expressions corporelles libres
- des moments de partage (verbal et non verbal, des dyades)
- des communications entre femmes ou entre hommes parfois
- des exercices typiquement tantriques, expliqués voire montrés, et qu’il est préférable d’expérimenter.
   

 

L'animation que je propose passe par l'expérience ludique et joyeuse.
Créative, elle s'adapte aux personnes présentes.

 

Vous pouvez  partager aussi sur ce bo vos impressions de soirée... sans pour autant déroger auxconfidentiualités.

Bientot un nouveau lieu plus convivial + dès septembre des méditations cartains mardi, mercredi ou jeudi pour que tous puissent venir.

 

2009 : 21 janvier, 18 février, 18 mars

 

 

Participation 50 Fs. Pas de réservation nécessaire, venez en tenue souple.

Un partage facultatif d’infusion, fruit, gâteau est prévu en fin de soirée,

 avec ce que chacun apportera.

 

« Le tantra invite la beauté, la joie, le renouveau, le sacré dans nos relations (a soi même et lors de nos relations amoureuses, intimes). Il devient un état de présence à soi dont les techniques sont un ensemble d’exercices, de propositions, de méditations, de danses spécifiques au domaine du tantra… »

Repost 0
Christophe Dacier - dans tantra
commenter cet article
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 13:13

Conception et contraception énergétique voire spirituelle.


lien vers le livre :

 


Voici une vingtaine d’années que mes perceptions subtiles se développent régulièrement, je constate qu’elles progressent en quantité et en précision selon mes avancées spirituelles.

J’ai eu la chance d’observer des phénomènes énergétiques ou spirituels liés à la maternité, à ma paternité et la conception, et par voie de conséquence la contraception.

La première information que j’ai eu ainsi est la transformation de l’aura d’une mère qui gonfle et englobe son enfant qui se réfugiait près de sa mère face à un inconnu, et son aura devenait protectrice et accueillante. C’était absolument magnifique a voir car en même temps les émotions sont ressenties. Il se dégageait beaucoup de douceur de cet événement. La mère n’en était pas consciente, et en partageant ma vision avec elle, elle en fut  émue et l’attention qu’elle portait à son accueil devint plus conscient.

La deuxième fut lors de la conception de mon fils. La Mère et moi avions décidé de concevoir un enfant ensemble, nous disposions de sept jours de vacances. Nous avons alors longuement médité et fait l’amour pendant plusieurs jours–c’était une forme de relation tantrique sans pour autant que j’ai a cette époque fait de formation de tantra. Notre communion était fort intense et très lumineuse. Nous avons senti tous les deux une présence nous entourer et l’amour présent dans la pièce était de plus en plus émouvant. Cette présence était l’âme de l’enfant que nous invitions par notre décision et par notre relation. Cet enfant qui s’incarnait comme garçon, nous a fait ressentir pourquoi il nous avait choisi, ce qu’il avait fait dans quelques unes de ses vies précédentes. Cette présence pleine d’amour et de respect était d’une inimaginable beauté, liée aux ressentis de nos unions spirituelle, émotionnelle et physique. Cette présence nous accompagna jusqu’à deux ans après la naissance de l’enfant. Il y avait même un bodhisattva rouge qui, assis en lotus à un mètre au dessus du berceau, veillait souvent sur l’enfant.

Cet alors que j’ai compris que si l’on pouvait inviter un enfant a s’incarner, il est possible potentiellement de l’inviter à s’incarner ailleurs. Cette compréhension fut tardive pour ma fille qui fut conçue sans que ni la mère ni moi ne soyons attentif. Je pense aussi que l’âme de l’enfant ne s’est pas montrée pour être sûre de s’incarner avec nous comme parents ! Coquine comme est ma fille, son âme a du se cacher….

De passage chez des amis, ils m’ont demandé de regarder l’aura de leur jeune chatte rentrée d’une vadrouille de trois jours. Ils craignaient qu’elle ne fut en chaleur ou pleine…déjà ! En regardant son aura, je voyais en effet au niveau des reins une vibration plus intense, mais je ne pus leur dire si elle avait consommé ses chaleurs…

Et pour en finir avec mes exemples, une amie ayant mis une éponge vaginale spermicide, je remarquais spontanément que son aura était toute rigide autour de son bassin. Elle a alors confirmé qu’elle venait de la mettre. Le produit créait une immobilité imperméable dans ses énergies subtiles et rendait la fécondation impossible.

Je conclu de toutes ces expériences qu’autant il est possible d’inviter une âme d’une certaine qualité à s’incarner, il est aussi possible aussi de lui demander de s’incarner ailleurs. C’est une expérience partagée avec une jeune amie, nous n’avions aucun désir d’enfant ensemble, sentant une âme en quête d’incarnation nous tourner autour, nous l’avons vigoureusement invité à s’incarner ailleurs, en lui expliquant notre position, que sur terre elle trouverait sûrement de meilleurs conditions pour ses projets.

J’ai utilisé cette méthode plusieurs fois avec succès, il faut la pratiquer dès que l’on sens l’âme entrer en contact ou relation avec le couple ou la femme.

Il est possible pour une femme sentant bien son corps fonctionner et avec un vécu bien intégré en tantra ou tao de la sexualité, de bloquer son ovulation, voir de provoquer des règles même si l’œuf est fécondé. Certaines femmes m’ont confié qu’elles ont sentis l’œuf partir avec leur lune avec cette méthode qui doit se faire avec amour sans violence mais avec force et déterminisme. L’acquisition au quotidien demande un travail de connaissance de soi et de gestion de ses énergies très poussé, mais accessible.

Voilà donc des techniques qui sont pleines de promesses et porteuses d’un avenir à la fois respectueux du corps, des individus, sans les effets secondaires des médicaments et très compatible avec une démarche spirituelle  et d’écologie intime.

J’espère que ces témoignages seront utiles et vous aideront.

Christophe Dacier

Formation individuelle, stage, cours.

cdacier@free.fr : port : 06 12 19 91 41

retrrouvez plus d'informations dans le livre "un tantra auquotidien" de C. Dacier Eds Lanore parution mars 2009.
Repost 0
Christophe Dacier - dans tantra
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 09:31

Introduction au Tantra du Coeur.

Le tantra nous vient d’Inde. Etymologiquement, le tan signifie relier, tisser, le tra, méthode. Le tantra propose une expérience personnelle complète et originale pour appréhender et transformer son monde.

C’est la seule voie qui propose une assimilation, une intégration des « énergies des racines, du bas », c'est-à-dire non seulement de nos instincts - dans ce qu’ils ont de sain - et aussi de la sexualité, dans ses aspects méditatifs, sacrés voire ludiques. En ce sens, sa voie est rare. Plutôt que d’éviter l’énergie sexuelle - car l’évitement a permis l’omission du sacré de l’union - le tantra invite à l’explorer sans s’y perdre.

Chacun est concerné par le Tantra du Coeur puisqu’il invite à une transcendance de la sexualité au travers de danses, rituels, expérimentations, paroles, méditations, massages cachemiriens

Dans la démarche tantrique que Christophe Dacier propose, nous sommes loin des soi-disant libérations sexuelles qui sont aussi et surtout des compensations après des siècles de répression. La voie du Tantra du Cœur est la voie du sacré avec et au-delà de la sexualité.

Christophe Dacier a en effet adapté l’enseignement oriental - réservé en principe à des personnes choisies puis initiées - au public occidental, tout en préservant son authenticité primordiale et sacrée.

Ses stages sont l’occasion d’aborder et d’approfondir nos désirs les plus essentiels, voire les plus intimes et de découvrir nos véritables besoins. Par son approche ludique, cette voie aborde la joie de l’énergie, progressivement celle des rencontres puis celle de l’énergie sexuelle.

Par un apprentissage graduel, une meilleure connaissance de soi permet d'éloigner les peurs, les tabous, les culpabilités et les différentes résistances pour faire place à l'amour de soi, à l'expérience extatique de la relation amoureuse et à une véritable alchimie intérieure.

Le Tantra du Coeur englobe ainsi la totalité des potentialités humaines, sans exclusion. C'est un art de la vie et de l'extase amoureuse plutôt qu'un ensemble de techniques pour améliorer les performances sexuelles.

Le Tantra du Cœur invite au sacré dans la rencontre. N’imaginez pas l’austérité ! Le sacré est dans la beauté d’un mouvement, le délié d’un poignet qui effleure une taille, l’arrondi d’une hanche qui se coule dans le creux d’une main. Le sacré est dans la pause méditative, lorsque les mains s’immobilisent entre le chakra du cœur et celui du périnée. Savourer le temps de l’inspir et de l’expir. Et cela même dans la relation coïtale, prendre le temps du temps. Le bonheur est aussi dans la lenteur !

La transcendance, issue de l’expérimentation tantrique, est approchée aussi bien par des couples anciens - ayant plusieurs années de vie commune - que par des couples récents qui veulent d’ores et déjà approfondir et consolider leur relation. La transformation du vécu relationnel – sensuel et sexuel comme du quotidien - se fait progressivement, avec des temps de pause sur plusieurs semaines ou quelques mois. Pour cela, Christophe Dacier propose des stages accessibles aux couples. Ils choisissent à chaque expérimentation de travailler ensemble ou de travailler avec un autre partenaire. En cela, il y a liberté donc un terreau propice à un amour inconditionnel. Les couples sont ainsi protégés. S’ils veulent particulièrement approfondir leur relation, personne ne vient les déranger dans leur intimité. Ils peuvent aussi revivre certaines expérimentations, chez eux.

Les célibataires se choisissent a chaque expérimentation, librement !

Ces mêmes vécus tantriques lors de stages - sans passage à l’acte sexuel lors des exercices - apportent une transformation. Le tantra propose une culture du sensuel, du sacré, du temps, de l’écoute mutuelle et intime. Nous ne vivons plus un exercice, nous vivons une vie plus belle, plus riche et plus intense. Une fois l’approche tantrique assimilée, chacun peut savourer différemment la vie et ce qu’elle propose d’expérimenter au quotidien.


Dans cette approche, hommes et femmes sont partenaires et complices. A la fois différents et uniques, ils s’offrent dans une complémentarité structurante. Chacun trouve – et redécouvre - son équilibre et sa capacité d’aimer.

Chacun est aussi entier et sans se modéliser sur l’autre, il redécouvre son couple intérieur.

Grâce à cette réunification du couple en nous, chacun atteint un équilibre entre les forces yin & yang, anima & animus, et ainsi retrouve dans ses relations de couple cette harmonie. La libération des schémas antérieurs, des conditionnements, de l'ego mène à l'ouverture du coeur porteuse de joie, d'amour et de liberté, un état au-delà de l'ego, au-delà de toute dualité.

Le Tantra du Cœur est aussi une méditation seule ou à deux, dans l'énergie, l’amour, la conscience. Le chakra du cœur permet l’équilibre les énergies racines et les énergies spirituelle. L'énergie la plus forte, c'est donc celle du cœur. C’est une résurgence du yoga de l’amour ou bhakti yoga, déjà approché dans le livre Travail, Argent et Spiritualité de Christophe Dacier.

Un principe fondamental du tantra est que la connaissance est acquise dans l'expérience. Christophe Dacier propose donc dans ses stages des exercices bien structurés, progressifs où chacun peut expérimenter son vécu dans des conditions de sécurité et de confiance, qui permettent l'émergence du meilleur de chacun.

En couple, dans une relation privilégiée, ce voyage offre une connexion énergétique des différents chakras par des méditations spécifiques. Les partenaires restent en lien, même lors des moments de différentiation ou d'incompréhension. L'espace  ainsi créé permet de faire le point sur soi, avec l'autre, de réapprendre l'écoute et d'exprimer ce qui n'a pas pu se dire. Chacun a conscience de l'importance d'entretenir et de prendre soin de la relation. Les personnes qui ne sont pas en couple peuvent apprendre et expérimenter ces techniques.

Christophe Dacier conseille et guide sur ce chemin, empreint de sérénité et de confiance, de façon adaptée pour chacun. Par sa présence, son écoute et grâce à ses visions, il adapte l'avancement du travail et propose des méthodes pour activer le potentiel individuel.

Voila donc une voie tantrique pour chaque partenaire, à découvrir seul – en célibataire ou à deux, afin de nourrir ses couples, intérieur et/ou extérieur. A la fois issue de traditions acquises, ancestrales et sûres, elle intègre des techniques  modernes, récentes dans leurs formulations. Bienvenue sur le chemin du Tantra du Cœur !

Christophe Dacier
108 route de Genève
74240 GAILLARD
Tél. / rép. et fax 04 50 04 81 78
Portable / 06 1219 9141
Natel (portable sur Suisse 078 722 5348)
Consulte à Genève, à Lausanne et une fois par mois à Paris,
ainsi que lors des déplacements (Toulouse, Bretagne...)
cdacier@free.fr

http://relations-d-amour.net 

Repost 0
Christophe Dacier - dans tantra
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 09:24

Le Tantra remonte à la nuit des temps. Il n'est pas facile de dater son apparition, il semblerait que le Tantra soit né en Inde avant l'invasion des Aryens. Etymologiquement, le mot est fait de la racine sanscrite "Tan" qui a le sens de "tissage" et "Tra" qui a le sens d'enseignements et de méthodes.

Le Tantra est en fait un ensemble, un tissage de méthodes qui permettent une meilleure circulation d'énergie dans notre corps et avec notre partenaire pour arriver à plus de conscience, à plus de douceur et de relaxation dans la vie.

A son origine, le Tantra s'appelait souvent le Yoga de l'Amour. Comme plusieurs formes de Yoga, la pratique du Tantra calme le mental, ouvre le cœur tout en relaxant et énergisant le corps. Il permet de réduire le sentiment de séparation (ego) en créant plus d'unité avec soi-même et avec l'extérieur. Pratiqué avec un partenaire, le Tantra est la base essentielle d'une relation saine, riche et nourrissante.

Dans notre culture occidentale, Freud et Reich en mettant en avant la sexualité ont préparé le terrain pour un renouveau du Tantra. L'Occident a redécouvert le rôle central de la sexualité dans le développement et le fonctionnement de l'être humain ; sans pouvoir toutefois le relier à sa quête de la vérité. On trouve d'un côté les mouvements de libération sexuelle, les recherches de la sexologie ou de la psychothérapie et de l'autre des enseignements spirituels qui ignorent la sexualité.

Le tantra propose de relier le sexe au cœur.

Parmi les groupes de développement personnel proposés, les groupes de Tantra abordent surtout l’énergie de la relation (donc de la sexualité). On y associe techniques de développement personnel classiques et pratiques traditionnelles.

Des jeux de communication, des méditations, des exercices énergétiques, des moments de conscientisation, des massages, des jeux de danses, etc... constituent le puissant cocktail  des rencontres proposées, dans un esprit ludique et respectueux, avec des moments de partage et de célébration.


Ces groupes préparent au Tantra : pour se libérer des peurs, de la culpabilité, des conditionnements concernant la sexualité ; pour retrouver la spontanéité et l'innocence par rapport au sexe ; pour apprendre à s'abandonner au flot naturel de l'énergie sexuelle ; la laisser circuler dans les différents centres subtils ; s'imprégner de l'esprit du Tantra ; relier le cœur au sexe et ouvrir la conscience à d'autres dimensions...

Tout cela est au delà  des compensations, des fantasmes, des frustrations, ce serait le cadre de thérapies psycho corporelles ou des séances individuelles.

 Ceci bien sur se partage dans un cadre de non passage à l’acte (pas de pénétration), mais aussi dans un esprit d’offrande, de respect. En complément, La beauté, l’élégance, la sincérité, la transcendance, l’amour sont des valeurs bienvenues.

L'ESPRIT DU TANTRA

Tout d'abord, le Tantra n'est pas normatif ; il ne dit pas vous devez faire ceci et pas cela ; il n'évalue pas en terme de bien ou de mal. Il dit : soyez avec ce qui se passe ; ajoutez simplement une qualité : la conscience. Ne chercher pas à changer mais à connaître ; c'est la conscience qui transforme, pas la volonté ; celle ci étant toujours au service des conditionnements reçus.

" Si vous amenez la lumière de l'intelligence (au sens de conscience) dans votre sexualité, cette lumière va la transformer. Ce ne sera plus de la sexualité mais quelque chose totalement différent ; si différent que vous n'avez pas de mot pour cela. En Orient on utilise le mot " Tantra ". En Occident, il n'y a pas de mot. Quand le sexe et l'intelligence se rejoignent, quand ils sont liés l'un à l'autre, ils créent une énergie totalement nouvelle ; cette énergie on l'appelle Tantra ". Osho

Deuxième point : le Tantra ne s'apprend pas qu’avec des techniques mais en s'imprégnant d'un état d'esprit ; le but n'est pas de pouvoir contrôler l'énergie mais d'être capable de s'y abandonner. Toujours en conscience et sans compensations, il y a des lieux pour cela.

"Si vous êtes centré sur les techniques, vous passez à côté du mystère du Tantra. Quand il y a trop de technique, il y a ego et contrôle. Vous êtes alors dans l'état de faire ; il y a donc celui qui fait. Le tantra est un état de non-faire, d’ouverture, de laisser vivre en conscience les enjeux, la beauté de soi, de l’autre, de la rencontre. Une fois la technique approchée voire assimilée, il est nécessaire de ne plus s’en préoccuper pour être soi ou Soi. Chacun l’oublie, surfe sur l’énergie, idem pour l’apprentissage de la lecture ou de la marche… » Christophe Dacier

L'AMOUR TANTRIQUE

Il n'y a pas de position privilégiée ; lorsque les partenaires se laissent guider par l'énergie leurs corps prennent naturellement les positions qui conviennent.
La femme est invitée cependant à être sur l'homme ; elle peut ainsi exprimer tous ces élans…et l'homme peut relaxer ; cela lui évitera d'arriver à l'orgasme trop vite sans laisser le temps à la femme plus lente d'atteindre le sien. Variez les plaisirs…

Dans la sexualité classique (avec pénétration) de nombreuses femmes n'atteignent pas l'orgasme, simplement parce que l'homme va trop vite. Il ne leur donne pas la possibilité de découvrir leur capacité d'avoir de multiples orgasmes. L'homme a souvent eu peur de cette capacité et à chercher à la contrôler. Dans ces cas d’ailleurs, les hommes ont souvent de petits orgasmes (rien a voir avec e que j’appelle l’orgasme du lion  ou de la lionne pour les femmes).
Le tantra privilégie le début de l'acte sensuel : le but n'est pas d'arriver vite à la conclusion mais de relaxer dans l'union. Ceci conduit vers une autre forme d'orgasme ou orgasme de l’eau ou de la vallée, voir spirituel ou cosmique.

Le tantra vous introduit dans une dimension de relaxation plus profonde. Les partenaires en se fondant l'un dans l'autre se donnent de l'énergie vitale. Ils forment un cercle ; leurs énergies se donnent vie et se renouvellent. Il n'y a pas de perte ; l'énergie s'accroît au contact du sexe opposé ; chaque cellule est stimulée et excitée.
Si vous pouvez vous fondre dans cette excitation sans la mener à son terme et rester dans la chaleur initiale sans vous enflammer davantage, vos deux chaleurs vont se rencontrer et vous pourrez prolonger l'acte très longtemps. Sans éjaculation, sans perte d'énergie, dans ce qui devient une méditation, vous trouvez votre unité. Dans cette expérience, votre personnalité éparpillée est réunifiée.

Si les partenaires se rencontrent dans la relaxation consciente, les polarités masculines et féminines vont s'unir et créer naturellement ce cercle d'énergie. Les polarités chez l'homme et chez la femme sont complémentaires.

Dans l'union, les énergies de l'homme et de la femme se régénèrent mutuellement. Il se crée un cercle d'énergie entre les deux partenaires : l'énergie émise par le sexe de l'homme pénètre la femme d'où elle va remonter et donner force et expansion à l'énergie de son cœur ; de là elle passe dans le cœur de l'homme d'où elle va descendre et rejoindre l'énergie brute de son sexe, lui apportant une douceur qu'il n'avait pas auparavant.

Le circuit inverse (complémentaire en fait) est aussi proposé dans les stages de Christophe.

Dans cette alchimie les énergies du cœur et du sexe ne fonctionnent plus de façon séparée ; elles s'unissent et s'intègrent créant une unité nouvelle, enrichie des qualités des deux.
Pour que cette transformation s'opère, il est nécessaire que la femme ne juge pas et ne refuse pas l'énergie puissante de l'homme ; et que l'homme accepte de se fondre dans l'amour de la femme, laissant de côté sa plus grande peur, celle d'être possédé par elle. La femme a aussi les moyens (par des exercices spécifiques) de retrouver et d’apprivoiser sa puissance féminine, un délice pour l’homme éveillé…

"Pendant l'orgasme, les amants se fondent l'un dans l'autre ; la femme n'est plus une femme, l'homme n'est plus un homme. Ils ne sont qu'un cercle de yin et de yang, se rencontrant l'un l'autre, se fondant l'un dans l'autre. Ils ont oublié leurs identités. C'est la beauté de l'amour. On appelle Mudra cet état de profonde union cosmique. Et l'état final de l'orgasme, avec le tout, on l'appelle Mahamudra, le grand orgasme.
L'orgasme est la vibration des deux en un. Quand cela se passe non pas seulement avec une personne mais avec l'existence toute entière, on l'appelle Mahamudra, le grand orgasme". Osho

Barry Long, extrait de "Faire l'amour" :
Le Tantra ne concerne pas simplement la manière de faire l'amour physiquement mais bien comment rendre votre amour et votre vie libres de problèmes.

Osho, La vision du Tantra :
Le Tantra est une spiritualité sans prêtre, une spiritualité sans temple, une spiritualité sans organisation, une spiritualité qui ne détruit pas l'individu mais qui au contraire le respecte, une spiritualité qui fait confiance à l'homme et à la femme. Et, cette confiance est profonde. Le Tantra a confiance en votre corps. Aucune religion ne fait confiance à votre corps. Et, quand les religions ne font pas confiance au corps, elles créent en vous une division entre vous et votre corps. Elles vous rendent ennemies de vos corps, elles détruisent la sagesse du corps. Le Tantra croit en votre corps. Il croit en vos sens. Le Tantra a confiance en votre énergie, il a confiance en vous -- TOTALEMENT. Le Tantra ne dénie rien, mais au contraire transforme tout.

Swami Virato :
 »Jusqu'à présent, la plupart des êtres humains sont restés pratiquement dans l'ignorance de leur potentiel d'amour. Nous, les êtres humains, sommes capables de faire l'amour plus souvent et de manière plus sensuelle que tout autre animal, quoique nous soyons souvent déçus après l'acte sexuel. Pourquoi ? Parce que la plupart des gens sont comme des possesseurs d'un précieux violon Stradivarius, sur lequel ils n'ont jamais appris à jouer. « 

Jolan Chang, Le Tao de l'art d'aimer :
Si tu es conscient, tu réaliseras que la sexualité n'est pas seulement le sexe.
Le sexe est la couche extérieure; plus à l'intérieur, il y a l'amour...
Encore plus à l'intérieur, il y a la prière...
Et toujours plus à l'intérieur, il y a le divin.
Le sexe peut devenir une expérience cosmique. Alors on l'appelle Tantra.

Le Tantra est une méditation seule ou à deux, dans l'énergie. L'énergie la plus forte, c'est celle du cœur et le travail proposé par Christophe va consister à approfondir et clarifier nos intentions et nos émotions, renforcer l’amour de soi et apprendre à s’ouvrir avec parcimonie. L’énergie de base, celle de la sexualité est le fourneau, le chaudron qui va permettre à l'énergie de monter. Cette force sexuelle, on la localise à la base de l'épine dorsale, dans la région du coccyx. Elle y est enfermée, endormie la plupart du temps car l'homme a renoncé de l’explorer et de travailler de concert avec elle.

En cultivant l'art de l'extase sexuelle pour atteindre des états plus élevés de conscience et, de cette manière, approfondir notre intimité avec ceux que nous aimons. Un principe fondamental du Tantra est que la connaissance est acquise dans l'expérience. Christophe Dacier propose donc dans ses stages, des exercices bien structurés où chacun peut expérimenter son vécu dans des conditions de sécurité et de confiance, qui permettent l'émergence effective individuelle.

L'homme par cette expérience pourra découvrir jusqu'à sa propre capacité à avoir des orgasmes sans érection ni éjaculation !!!

En couple, ce voyage permet de se connecter énergétiquement aux niveaux des différents chakras par des méditations spécifiques et ainsi rester en lien même lors des moments d'incompréhension.

Je propose au lecteur de prendre une soirée, de décorer une pièce, de  décrocher le téléphone pour ne pas être dérangé.

Une musique douce, une lumière tamisée, de l’encens ou un parfum de rose. Puis un massage tendre et délicat que les deux partenaires partagent tour à tour…

Enfin le moment de la méditation tantrique, vous êtes face à face assis en tailleur. La nudité n’est pas obligatoire, vous vous saluez mutuellement en reconnaissant l’autre dans son humanité et sa déité : « je salue et j’honore la femme et la déesse en toi »,  « je salue et j’honore l’homme et le divin en toi ». Puis les deux partenaires se regardent dans les yeux en envoyant le plus d’amour possible. Il est temps maintenant d’écouter le Boléro de Ravel (version de 15 minutes) en respirant ensemble, sans se quitter des yeux, respirez ample et vaste sur le rythme de la musique… Laissez vous vivre et portez par la musique…

Les couples intimes peuvent après plusieurs expériences de cette méditation, peuvent se rapprocher et la femme posera ses cuisses sur les cuisses de l’homme, ses jambes entourant le bassin de son ami. Les sexes ne sont pas en contact, c’est l’énergie qui travaille…

Prenez le temps du repos après ce genre de méditation…, prenez le temps d’assimiler, puis de parler de comment était cette expérience pour vous.
Repost 0
Christophe Dacier - dans tantra
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 09:21

Le parcours de l’homme nouveau !

« Nous sommes tous reliés », nous enseigne le chamanisme Lakota. L’ensemble des traditions spirituelles nous le rappellent. La physique quantique le redécouvre. Les perturbations climatiques en font un exemple parfois dramatique car nous ne pouvons séparer un élément de son environnement : les interactions permanentes nous font sentir la responsabilité individuelle et la prégnance du collectif – culture, civilisation, famille, pays… Nous serons ce que nous voulons être, devenir ! Que nous soyons homme ou femme !

L’individu de type masculin, l’homme existe ! Il n’est pas forcément l’un de ceux qui se posent en modèles issus des grandes écoles, ceux qui dirigent trop souvent l’économie, la politique, un plexus solaire en béton armé, en armé béton. Au point que certaines femmes (politiques, chefs d’entreprise) se calquent sur leur caricature. Caricature que les éducations, publicités et invitations aux consommations érigent en exemple absolu, ses éphémères traits coulent et craquent dès que le modèle de vie explose : divorce, dépression, mal être, échec professionnel, maladie…

Extrait de monologue érotique : « Et le futur homme adulte ? Avec quoi voulez-vous qu’il se construise ? En l’occurrence, moi, dans ma culture, dans cette civilisation, osons l’appeler comme cela. C’est son nom mais je ne cautionne pas que c’en soit une. Je dirais plutôt une non-civilisation, une absence de civilisation, un conglomérat aléatoire d’intérêts égoïstes frisant massivement l’autodestruction… Canicules, chutes de neiges, incendies, tornades, inondations ! C’est Nintendo et la pub qui éduquent tant d’enfants, d’ados… »

L’homme social, selon ce modèle, se doit être fort, il doit briller par sa réussite professionnelle. L’uniforme costume cravate se mue en adaptation post-cool, le polo de marque est de rigueur pour être « in ». Au Japon, vous devez offrir un cadeau en laissant le prix dessus pour indiquer à la personne combien vous l’estimez. Cette réussite est une fuite en avant jusqu’aux trébuchements que la vie nous propose dans sa créativité infinie.

L’homme sexué conquiert (des femmes, des marchés) ; il compte ses conquêtes d’un soir, d’une semaine… il se nourrit d’une féminité basée sur des critères extrêmement temporaires dans notre culture de l’apparence. Voyez le chapitre « la danse des papillons » dans « femmes qui courent avec les loups », vous aurez une idée de la magnificence de la déesse.

Le père ne s’intéresse qu’aux enfants en âge de communiquer avec langage partagé logique, celui de la technologie : jamais avant dix ans. Avant, ce n’est pas intéressant… L’homme ne doit pas pleurer, ressentir ses émotions, son corps… Il est coupé de lui-même, d’une part de sa vie, de ses informations essentielles. Autrement, il ne souffrirait pas !

Voilà le déclic… Hélas ou heureusement ! La souffrance.

Je souffre, donc j’existe, je vis, je sens…

Alors l’homme, le mâle, se retrouve dans son processus, thérapeutique, voire d’évolution personnelle… Un semblant de masculinité qui ne se révèle que comme unique modèle de consommation, d’une grimace trahissant ses blessures : il se cherche ! Quel homme jouit avec un visage détendu et rayonnant, en riant ?  Les films et pornographies débilitantes ne nous transmettent que des cris de douleurs déguisés en gémissements de plaisir… Bref, le mâle en crise cherche son âme, son anima, son féminin à lui, son féminin réel, dans son cœur, dans ses tripes, à fleur de peau… Incapable qu’il est de retrouver la face cachée de lui-même, celle que son éducation lui a recommandé d’ignorer : il a déjà des difficultés à identifier ses sensations… S’il stoppe sa course, ne serait-ce que quelques secondes, il sent que ça va mal, que son équilibre est compromis. Si toutefois il réussit à prendre contact avec son féminin, il ne se dirige vers toutes ses sensibilités que progressivement. Des repères s’effondrent, des pans de ses croyances et de ses valeurs se désagrègent comme des images numériques sous la pression de l’incarnation !

Extrait de monologue érotique : « Un homme ose sentir ses sensations, ses émotions, il les utilise pour se construire et pour vivre. Respirations amples de l’acteur. Autrement, il est coupé de lui-même, de ses ressources, de ses forces, de ses vrais motivations, de son âme. Il est encore plus homme si il traverse ses blessures, s’il les guérit, s’il les transmute, s’il en assimile les leçons, les forces… »

Nous le voyons, ami lecteur, en stage de thérapie-développement personnel, pleurant ses tristesses, criant son désespoir. Enfin sorti transformé du processus –le point de ponctuation précédent peut durer quelques années- il sens, il vibre, il est émotif, créatif, il a parfois changé de vie, de job, de relations (pas encore de pétard ou de Samadhi sur les collines de Lausanne à admirer la beauté de l’immobilité du lac un dimanche d’été).

Il arrive, il est là, sensible et pas encore viril ! Certes l’homme nouveau est beau, fin artiste… N’en faites pas une femme à pénis ! Il doit être Lui !

Nous devons aussi rester, devenir des hommes. Nous ne sommes plus aux âges des cavernes. Je propose aux hommes de redevenir des hommes symboles de protection, de force, de puissances, invitant à la socialisation.

L’homme nouveau sent… l’Autre, sa compagne, ses enfants, ses collègues de travail… Il n’en reste pas moins sur son axe lumineux. Il est érigé (et pas que sexuellement). Les valeurs de l’Homme de Shiva se retrouvent dans sa colonne vertébrale : relation à l’ordre, l’axe de sa vie, sa structure, être sa propre autorité…

Extrait de monologue érotique : « Ressens ce qui se produit en toi, tes sensations, tes émotions, partage-les… et écoute celles de ta partenaire de cœur. Pose une main entre ses seins, puis, avec la lenteur du Bouddha des Extases Eternelles, effleure-les, prends ton temps. Laisse faire l’énergie, la sensualité, et tu sentiras ton pénis vivre sa sensualité, son rythme, et de venir une tige de Jade, magnifique de masculinité. Peut-être vivras-tu des flots…

Apprivoise tes sensations, ton corps, ton sexe. Laisse le vivre, avoir son propre rythme, sa propre sensualité. La fonction secondaire, ce serait de surfer juste avant l’orgasme, juste bouger ce qu’il faut pour que l’extase jubilatoire persiste en un long pétillement qui fasse frissonner tout l’ensemble du bonhomme. »

L’homme, dans l’acte, doit pouvoir non seulement célébrer la déesse, mais aussi sa masculinité personnelle ! Les deux s’unissent dans une extase tantrique, ils sont deux (eux deux), six (on y ajoute les deux polarités pour chacun d’eux) et multiples dans la non-séparation…  

L’homme se doit de redevenir un homme, en affinité avec son féminin intérieur oui, mais aussi et surtout viril, masculin. Il se trouvera dans sa masculinité lumineuse, joyeuse, assumée, validée, valorisée, reconnue, honorée.

Alors, il peut être, être avec Lui, l’Autre, les autres, ses relations sociales… et aimer, et respecter la vie… et apporter ces éléments aux grands changements qui nous attendent… Redonnons sa place à l’homme ! qu’il retrouve sa puissance, sa force, sa beauté, équilibré par un féminin reconnu.

« Oser être moi, dans le ventre de ma bien-aimée ; honorer l’exquise chaleur secrète de ce ventre avec ma puissante jouissance.

Oser la puissance sans la violence mais tout en finesse. Avec un saupoudrage de vulnérabilité, oser sa sensibilité sans devenir fragile.

Oser sa puissance… » .

Les citations sont extraites de « Monologue Erotique » paru en 2006 aux éditions Lanore. C’est une pièce de théâtre un homme seul en scène. Une vision et une exploration de la masculinité joyeuse, parfois profonde et souvent amusante.

Disponible chez l’auteur et en librairie.

Christophe Dacier anime aussi des stages de tantra, en Suisse et en France.

http://tantraducoeur.free.fr  cdacier@free.fr

 

Cet article est paru dans la revue Recto verseau

Repost 0
Christophe Dacier - dans tantra
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 09:18

La voie du TANTRA

Une première étape de la voie tantrique permet d’explorer, de guérir et de développer une harmonie dans les relations aux autres. On y apprend à sentir l’autre (s’il est ouvert ou disposé), on y apprend à se sentir soi, à reconnaître nos besoins profonds, essentiels, à œuvrer pour une relation de qualité. On apprend à les formuler, à les exprimer. On y expérimente aussi l’accueil de l’autre avec ses rythmes, envies, besoins, demandes parfois très différents des nôtres. On y apprend  à se respecter, à explorer l’univers de l’autre, à écouter, à entendre, à proposer et peut être à négocier...

La deuxième est plus énergétique et relie sexualité et spiritualité. On y découvre (parfois rapidement, parfois progressivement) les liaisons du cœur, du sexe et de la conscience. Ce qui très souvent propose de la douceur dans le sexe de l’homme, insuffle de la raison dans son cœur, la conscience aussi vivifie et descend dans le coeur et le sexe. Puis ces trois niveaux communiquent et collaborent…
Les effets sont une sexualité plus harmonieuse, plus joyeuse, spontanée, plus d’énergie dans les rapports et bien souvent plus d’intensité. La vitalité est renforcée (sans viagra…) et l’homme peut se découvrir multi orgasmique, jouir sans éjaculation… La femme pourra développer des orgasmes au-delà du corps physique, devenir femme fontaine ou s’explorer dans des zones jusqu’alors bridées ou ignorées.
On y apprend à surfer sur la vague orgasmique… Jusqu'à l’extase infinie sans temps, ni début, ni faim / fin…

La troisième est la prolongation des deux autres dans un vécu spirituel, souvent associé à une nécessité de travail de développement personnel. Nous entrons alors dans une voie de non-dualité, tout peut être source de joie, d’extase, jusqu'à notre propre existence. Alors, besoin de rien, juste une belle énergie s’incarnant sans autre but que de jouir d’une félicité de soi, le vide et le plein, la solitude et la foule se côtoient, se chevauchent, s’interpénètrent sans changer sa conscience de joie et de Soi. Le Vijnana Baïrava Tantra est un des textes permettant l’accès.
Ces trois étapes se chevauchent souvent pour créer une alchimie de vie orientée vers la beauté, une spiritualité responsable, sans dogme…

Repost 0
Christophe Dacier - dans tantra
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Christophe Dacier
  • : le tantra, sensualité, méditation, sexualité sacrée, massage tantrique cachemiry, écologie de vie, évolution.
  • Contact

Profil

  • Christophe Dacier
  • Passionné de massage, de spiritualité, j'exerce depuis 1984. Auteur de 14 livres, de DVD de massage tantrique cachemiry cachemirien, j'invite chacun, chacune a développer bonheur et joie de vivre au travers des massages, et
  • Passionné de massage, de spiritualité, j'exerce depuis 1984. Auteur de 14 livres, de DVD de massage tantrique cachemiry cachemirien, j'invite chacun, chacune a développer bonheur et joie de vivre au travers des massages, et

Recherche

Liens